Le point sur les normes BIM dans le monde : votre pays sera-t-il le prochain ?

Le BIM (Building Information Modeling) est rapidement en passe de devenir la norme dans les grands pays. Beaucoup en fait se sont déjà dotés de normes BIM imposant des niveaux de BIM spécifiques pour les projets. Lisez la suite pour savoir si votre pays en fait partie et, si tel est le cas, où en l’adoption du BIM.

Qu’est-ce que le BIM ?

Bien que les définitions varient, le BIM (Building Information Modeling ou modélisation des données du bâtiment) peut être décrit comme un processus intelligent et collaboratif utilisé dans l’industrie AEC (architecture, ingénierie et construction) et impliquant une collaboration sur un modèle 3D. Le BIM permet aux entreprises AEC de travailler en collaboration afin de concevoir et d’analyser rapidement et efficacement des systèmes pour bâtiments, de réduire les coûts et d’apporter une valeur ajoutée à leurs projets. Par ailleurs, les équipes peuvent utiliser des modèles virtuels 3D pour gérer et collecter des données sur les bâtiments et les structures.

Qu’entend-on par « niveaux BIM » ?

Les niveaux BIM se réfèrent aux niveaux de maturité du BIM, qui vont du Niveau 0 au Niveau 3 et au-delà. Le Niveau 0 signifie qu’il n’y a aucune collaboration. Seule la CAO 2D est utilisée. Le Niveau BIM 1 est le niveau auquel se situent généralement les organisations. Elles utilisent la CAO 3D pour la partie conception et la CAO 2D pour les documents ayant une valeur réglementaire ou juridique. Le partage électronique des données est réalisé depuis un CDE (Common Data Environment) géré par l’entrepreneur. 

Le Niveau BIM 2 est un peu plus avancé. Toutes les parties prenantes du projet utilisent leurs propres modèles CAO 3D, mais ne travaillent pas sur un modèle unique partagé.  Selon NBS, la collaboration dépend de la façon dont l’information est échangée entre les différentes parties et représente l’aspect central du Niveau 2.

Le Niveau BIM 3 peut être défini comme une pleine collaboration entre toutes les parties prenantes et disciplines au travers d’un modèle de projet unique et partagé. Au Niveau 3, chaque partie peut avoir accès au modèle partagé et le modifier. Également appelé « Open BIM », le Niveau 3 réduit le risque d’informations contradictoires entre les groupes.

En ce qui concerne les normes gouvernementales relatives au BIM, certains pays appliquent ces niveaux en fonction du type de projet.  Ils peuvent, par exemple, imposer le Niveau BIM 2 pour tous les projets gouvernementaux et/ou publics, etc.  

La liste ci-dessous n’est pas exhaustive, mais jetez-y un œil et vérifiez si votre pays y figure. Si tel est le cas, voyez comment le BIM est utilisé ou si l’adoption du BIM va devenir obligatoire dans un avenir proche.

Comment les pays utilisent-ils le BIM ?

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni sera probablement d’ici quelques années un leader du BIM, même si les pays scandinaves ont mis en place des réglementations BIM depuis déjà près d’une décennie. Le Niveau BIM 2 est obligatoire pour tous les projets publics. En avril 2016, le Royaume-Uni a annoncé sa stratégie pour l’industrie du bâtiment, déclarant que l’adoption accélérée du BIM partout dans le pays lui permettrait de réaliser 20% d’économies sur les coûts d’achat. Tous les projets gouvernementaux au Royaume-Uni doivent atteindre le Niveau BIM 2. Même si quelques entreprises ont dû assimiler rapidement le processus pour se mettre aux normes, celles qui avaient déjà adopté le BIM avaient une bonne longueur d’avance sur leurs concurrents.

France

En 2014, la France a annoncé un projet de construction de 500 000 logements à l’horizon 2017 faisant appel à la technologie BIM, et a accordé un budget supplémentaire de 10 millions d'euros pour la transition numérique. Le BIM est de plus en plus demandé sur le marché Français depuis 2017. La feuille de route officielle française « Normalisation » a été rendue publique en avril 2017 dans le cadre du Plan Transition Numérique du Bâtiment. Elle vise notamment à améliorer la qualité des données échangées, réduire les délais, améliorer l’efficacité des processus de partage de données, réduire les erreurs/conflits, et réduire les coûts globaux des projets. En France, le BIM devrait avoir un impact positif sur le plan économique, environnemental et social, améliorer la durabilité et protéger les petites et moyennes entreprises.

Etats-Unis

Bien que le BIM ne soit pas encore obligatoire partout aux Etats-Unis, il devrait fortement gagner du terrain dans les années à venir. En fait, certains États ont déjà légiféré en la matière. En 2010, le Wisconsin a été le premier État des États-Unis à imposer le BIM pour tous les projets publics d’un budget total égal ou supérieur à 5 millions de dollars et pour toutes les nouvelles constructions d’un budget égal ou supérieur à 2,5 millions de dollars. Selon le Rapport sur la productivité dans l’industrie du bâtiment réalisé par Market Watch, l’adoption des technologies digitales devrait atteindre 70% dans les trois prochaines années. Toujours selon ce rapport, le bâtiment est le deuxième secteur le plus en retard en matière de digitalisation, derrière l’agriculture. 

Allemagne

Bien que 90% des responsables de projet en Allemagne disent avoir besoin du BIM dans leurs projets, l’industrie allemande du bâtiment a été plus lente que d’autres pays à adopter le BIM. En 2015, un groupe de travail appelé « Plateforme digitale du bâtiment » a été créée afin d’élaborer une stratégie BIM nationale. Le BIM sera obligatoire pour les projets d’infrastructure du ministère du Transport à partir de fin 2020. Sachant que l’Allemagne a un système fédéral avec 16 États autonomes/semi-autonomes et des autorités locales, rendre le BIM obligatoire à l’échelle nationale pourrait s’avérer difficile. 

Suisse

Dans un entretien, Mark Baldwin, expert du BIM, déclare que la Suisse a mis plus de temps que les autres pays à adopter le BIM. Il explique toutefois que la Suisse est sur la bonne voie et a beaucoup progressé ces 18 derniers mois. Beaucoup de choses sont faites dans ce domaine, même si aucune réglementation BIM n’a été mise en place à jour.

Pays scandinaves (Finlande, Suède, Danemark, Norvège)

Des normes publiques sont actuellement en place dans les pays scandinaves. En 2007, la Finlande a décrété que tous les logiciels de conception devraient obtenir la Certification IFC (Industry Foundation Class). IFC est un format de fichier qui peut être utilisé sur différents logiciels, permettant ainsi aux équipes de partager des modèles et de collaborer tout en travaillant de façon indépendante. 

Le BIM est fortement implanté en Suède et nombre de guides de « bonnes pratiques » ont déjà été publiés, même si les normes gouvernementales restent peu nombreuses. Au Danemark, les universités montrent la voie en enseignant le processus aux étudiants, tandis que les pouvoirs publics exigent déjà l’utilisation du BIM. 

La Norvège utilise les formats de fichier IFC et le BIM pour ses projets depuis déjà 2010 (peut-être même avant). En fait, cela fait des années qu’un organisme d’état appelé Statsbygg promeut activement l’utilisation du BIM sur l’ensemble du cycle de vie des projets de construction. En matière de BIM, ces pays montrent la voie depuis déjà plusieurs années !

Inde

L’industrie indienne du bâtiment connaît sans doute l’une des croissances les plus rapides au monde. Avec des méga projets à Bombay et des projets d’infrastructures routières de haut niveau, le BIM en Inde semble promis à un bel avenir.  Selon une étude réalisée par RICS India, les projets résidentiels représentent soixante-huit pour cent de l’utilisation du BIM, alors que le secteur des infrastructures est le plus lent à adopter le BIM. Cette même étude prévoit une très forte pénurie de main d’œuvre (de l’ordre de 44 millions de professionnels) dans le secteur du bâtiment en Inde d’ici 2020. En raison du développement économique indien et de l’augmentation de la population, l’adoption du BIM est appelée à se développer dans les années à venir.

Bien que cette liste n’englobe pas les activités BIM de chaque pays, les informations ci-dessus devraient vous donner une idée des tendances mondiales en matière de normes BIM. Votre pays figure-t-il dans la liste ? Votre entreprise est-elle en conformité avec les normes et exigences BIM de votre pays ? Nous attendons vos commentaires !

A propos de l'Auteur

Sarah Lorek

Sarah is the Lead Content Strategist for Trimble Buildings, CEC (Civil Engineering & Construction), and Geospatial. She has worked on many large scale marketing campaigns for Fortune 500 companies, helping them define their story and shape a compelling narrative. Now, she focuses on creating and sourcing valuable thought leadership content for our readers.

Suivez-vous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Visiter le siteweb Plus d'articles de Sarah Lorek
Précédent Article
10 Tendances dans le secteur de l'installation jusqu'en 2020
10 Tendances dans le secteur de l'installation jusqu'en 2020

De la chaîne de blocs à la robotique : Découvrez 10 tendances clés qui transformeront la façon de travaille...

Prochain Article
La réalité mixte dans les secteurs de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction
La réalité mixte dans les secteurs de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction

Microsoft HoloLens est un ordinateur autonome et portable dit « holographique ». Cet appareil offre un affi...