10 projets de construction qui ont fait sauter la banque

March 1, 2017

Après plus de 10 années de problèmes et six ans plus tard que prévu initialement, l’Elbphilharmonie, à Hambourg, accueille enfin son premier concert de musique classique en janvier 2016.

Un bâtiment vitré, construit sur un ancien entrepôt, l'Elbphilharmonie comprend deux salles de concert, un hôtel quatre étoiles, un restaurant et des appartements résidentiels. Offrant une vue panoramique à 37 mètres au-dessus de la rivière Norderelbe, ce magnifique bâtiment, conçu par le cabinet d'architecture suisse Herzog & de Meuron, est à présent le plus haut de la ville.

Avec ses coûts de construction qui ont considérablement  augmenté -de 77 millions d'euros à 789 millions d’euros;-, c’est aussi probablement la construction la plus chère de Hambourg. Bien que 90% de son financement ait été pris en charge par les deniers publics, l'Allemagne a chaleureusement accueilli l'achèvement de l'Elbphilharmonie.

Le public, y compris, la chancelière Angela Merkel, était présent pour l'ouverture de la salle de concert éblouissante et l'occasion a uni Hambourg sous une lueur de fierté civique.

Bien que la dépense soit effectivement remarquable, l'Elbphilharmonie est loin d'être le seul projet dont la construction a fait appel à une somme extraordinaire. Nous revisitons 10 autres projets célèbres pour avoir fait sauter la banque !

10 | Barrage des Trois Gorges

Vous pourriez être pardonné de penser que le gouvernement chinois a l'intention de faire la guerre contre la nature. Apparemment axé sur tout ce qui est urbain, il ne rechigne pas à abattre des montagnes pour construire des villes ou à détourner totalement les rivières, détruisant leurs lits, afin d'exploiter leur capacité à fournir de l'électricité pour les foyers et l'industrie. Le barrage des Trois Gorges, sur le fleuve Yang-Tzé dans la province centrale du Hubei, ne fait pas exception à cette méthodologie.

Le projet est gigantesque. Il comprend un barrage pour le contrôle des inondations, une écluse géante pour le transport des navires et 26 générateurs hydroélectriques le long du fleuve. Approuvé en 1992, il a prévu de coûter 8,35 milliards de dollars. Cependant, le budget a rapidement perdu le nord et le coût a finalement été quadruplé pour atteindre 37 milliards de dollars. Une partie du coût a été dictée par la nécessité de reloger les 1,3 millions de personnes dont les villes et villages ont été inondés par le détournement du fleuve. Qui plus est, le réservoir enclavé est rempli de couches d'algues flottantes et de détritus, alors que ses rives sont sujettes à des glissements de terrain.

9 | Hôtel Ryugyong

La Corée du Nord est plutôt effrayante, surtout quand vous êtes un étranger. Le régime totalitaire, associé aux aspirations nucléaires du pays, renforce un sentiment d'isolement du reste du monde. Dans cet esprit, la Corée du Nord n’est pas l'endroit le plus évident pour construire une station touristique de luxe, mais, en 1987, c’est précisément le projet que le dictateur de l’époque, Kim Il-Sung, a décidé d’entreprendre.

La Corée du Nord a tenté de lui couper l’herbe sous le pied de sa rivale acerbe, la Corée du Sud, qui s’apprêtait à accueillir les Jeux Olympiques l'année suivante, en commençant le travail sur les 105 étages de l’Hôtel Ryungyong. Conçu en forme de tour triangulaire à trois ailes en verre étincelant et béton moderniste, le design de l'hôtel semblait pouvoir voler la vedette du voisin et plus grand ennemi de la Corée du Nord.

Cependant, lorsque l'Union soviétique s'est effondrée au début des années 1990, la Corée du Nord a perdu son principal mécène financier et la construction de l'hôtel a cessé. Depuis lors, la structure de 750 millions de dollars est restée incomplète, son état inachevé en limbes se poursuit au cours du règne de Kim Il-Sung et de son fils, Kim Jong-Il.

En 2012, une chaîne d'hôtels allemande a exprimé un intérêt dans la gestion de la propriété, mais une inspection interne a révélé une coquille de béton nu et un faisceau de câbles. Le plus haut bâtiment inoccupé au monde, cette coquille vide de l'ère spatiale donne à la capitale nord-coréenne Pyongyang un point de repère distinctif qui devrait, également, servir de rappel de ce qui peut se produire lorsque la rivalité éclipse le bon sens.

8 | Le projet MOSE

Venise est en train de couler. Cette superbe ville italienne est engloutie par la mer à une vitesse de 2 mm par an. Les inondations sont un problème depuis des siècles et le projet MOSE a été conçu pour aider à garder les eaux à distance. Annoncé en 1988, par le Vice-Premier Ministre italien Gianni De Michelis, après de nombreuses années de conflits politiciens, le projet a reçu une échéance en 1995.

Les plans du projet MOSE ont révélé une entreprise extrêmement ambitieuse impliquant 78 portes métalliques articulées, chacune pesant jusqu'à 300 tonnes et allant jusqu’à 20 mètres en hauteur, dans les canaux de la lagune de Venise. Pendant les épisodes d'inondation, les panneaux devraient former une barrière contre les vagues. Avec un achèvement estimé remis à 2018, le coût estimatif de MOSE est passé de 1,7 milliard de dollars (1,3 milliards d'euros) à 8,1 milliards de dollars (6 milliards d'euros) et le projet a été submergé par des allégations de corruption. En juin 2014, le maire, Giorgio Orsoni, et 34 autres fonctionnaires et hommes d'affaires de Venise ont été arrêtés sur des accusations de corruption dans le cadre du projet. On perd du temps avec des petitesses alors que la grande Venise coule !

7 | Aéroport Montréal-Mirabel

Lorsque l’on songe à l’année 1969, en général on pense à l'atterrissage sur la lune ou à Iggy and the Stooges ... On oublie toutefois que c'est aussi l’année où le gouvernement du Canada a annoncé la construction d'un nouvel aéroport gargantuesque pour Montréal.

Afin de faire de la place pour le projet, le gouvernement a exproprié 100 000 acres de terres privées (une surface plus étendue que l'ensemble de Montréal). Près de 2 000 résidents ont été forcés de quitter leur maison dans une délocalisation qui, à 140 millions de dollars, s’est élevée à presque huit fois l'estimation initiale. Les coûts de construction étaient prévus à 276 millions de dollars seulement.

L'aéroport a été inauguré en 1975, mais il a été gâché par un manque d'infrastructures routières et ferroviaires ce qui, étant donné son emplacement à 31 miles à l'extérieur de la ville qu’il devait desservir, était un problème important. C’était simplement trop difficile et coûteux à atteindre pour les passagers. En 1988, l'aéroport accueillait seulement 2,5 millions de passagers chaque année et, en 2002, il a été fermé de façon permanente. Même vide, l’entretien du bâtiment a continué à coûter au gouvernement du Canada 28 millions de dollars chaque année. En 2014, les travaux de démolition ont commencé sur ce qui était autrefois considéré comme une panacée révolutionnaire pour le transport aérien, qui, malheureusement, n’a jamais vraiment pris son envol.

6 | Cathédrale de la Sagrada Familia

Tout le monde connait la beauté à couper le souffle des créations de l'architecte catalan Antoni Gaudi. Les bâtiments de Gaudi, fruits de son génie et synonymes de l’atmosphère de Barcelone, sont aussi légendaires qu’emblématiques.

En 1883, les travaux ont commencé sur la cathédrale fantastique qu'il rêvait de construire dans le centre de Barcelone. Il envisageait des tours surmontées de sculptures de fruits et une nef centrale, capable de contenir 14 000 fidèles, qui ressemblerait à une forêt. Lorsque Gaudi a été renversé et tué par un tramway en 1926, le projet était seulement terminé à 15%.

Qui plus est, le travail a ensuite été retardé par la guerre civile espagnole, au cours de laquelle les bombardements ont détruit la salle contenant ses notes et plans. Le travail a redémarré en 1952 mais il reste inachevé jusqu'à ce jour.

Le comité de construction a déjà annoncé qu'il pourrait être achevé en 2026 pour coïncider avec le centenaire de la mort de Gaudi. Cependant, il a également suggéré qu'il « pourrait » finir deux ans plus tard. Bien qu'il soit impossible d'affirmer avec précision les coûts supportés par la structure de 170 mètres, il est certain que les prières pour ne pas créer un gouffre financier resteront sans réponse.

5 | La Station spatiale internationale

L'industrie de la construction est déjà complexe sur la terre : les horaires, les budgets et l'estimation. Alors imaginez les difficultés lorsque votre projet est, littéralement, en orbite ?

Le projet de laboratoire orbital, fruit d’un effort conjoint entre la Russie, l'Europe, le Japon, le Canada et les États-Unis de la Station Spatiale Internationale (ISS) était si complexe et difficile qu'il avait déjà quatre ans de retard quand il a commencé en 1998. De plus, son coût estimatif initial de 17,4 milliards de dollars a finalement atteint 160 milliards de dollars, dont 100 milliards investis par les États-Unis.

En plus de ces dépenses, les coûts d'exploitation de l'ISS sont exorbitants, avec une contribution de 3 milliards des États-Unis chaque année. Avec une durée de vie limitée (précédemment prévue pour 2020), les coûts pour le contribuable semblent encore plus élevés. Cependant, en janvier 2014, l'administration Obama a annoncé qu'elle allait prolonger le fonctionnement de la station au moins jusqu'en 2024. Même avec un délai étendu, l'ISS est susceptible de rester l’unique structure la plus chère jamais construite.

4 | Le Millennium Dome

Il est peut-être étonnant de voir que le pont Garden est rarement mentionné dans la même phrase que la malheureuse (et assez gênante) Millennium Dome de Londres.

Conçu comme un lieu pour les célébrations de la ville au début du 21ème siècle, le dôme était controversé depuis sa création au milieu des années 1990. Tout au long des phases de planification et de construction, les coûts ont augmenté de manière constante et le gouvernement britannique a dû casser sa tirelire et distribuer des fonds publics à maintes reprises.

En fin de compte, il a coûté 789 millions de livres sterling (au lieu d'un budget de 758 millions de livres sterling). Cette catastrophe financière a encore été soulignée par les ventes de billets bien en dessous des estimations.

Heureusement, en 2007, le dôme a été rebaptisé l'O2 Arena et a été reconverti en une salle de concert de 20 000 places pour un coût supplémentaire de 600 millions de livres. L'O2 Arena est aujourd'hui un lieu très populaire et lucratif, ce qui est probablement une certaine consolation pour l'équipe qui a créé un luxe tout à fait superflu pour le nouveau millénaire.

3 | Le Tunnel

Le Tunnel, ou tunnel sous la Manche, est un trio de tunnels sous la Manche de 50 km, reliant l'Angleterre et la France. Achevé en 1994 (après six ans de travail), le tunnel a coûté 21 milliards de dollars, 80% de plus que prévu. L'un des projets de construction les plus coûteux de l'histoire, le Tunnel a été financé en privé par des prêts bancaires et par la vente d'actions. Toutefois, les actionnaires d'origine ont perdu la plupart de leur argent en raison des dépassements de coûts. En 2004, ils ont voté pour écarter le conseil d'administration d'Eurotunnel en charge de l'exécution du Tunnel. En 2009, grâce à la restructuration, les actionnaires ont reçu un dividende.

Le Tunnel est largement réussi, transportant des personnes et des marchandises entre le Royaume-Uni et la France en seulement 35 minutes. Plus de 325 millions de personnes l’ont utilisé depuis son ouverture. Au début de 2009, une nouvelle liaison ferroviaire reliant Londres du côté britannique du Tunnel à Folkestone a été inaugurée. Son coût s’est élevé à un montant supplémentaire de 13,8 milliards de dollars, soit l’effort de construction le plus important dans l'histoire de la Grande-Bretagne.

2 | Le Big Dig

Au début des années 1990, le trafic dans le centre de Boston était un véritable cauchemar. Sur l’autoroute principale, les embouteillages duraient 10 heures par jour et coûtaient à l'économie locale 500 millions de dollars par an. Afin de lutter contre le chaos de la circulation, le projet Central Artery/Tunnel ou Big Dig, a été lancé en 1991. L'ambitieux projet consistait à remplacer l'autoroute à six voies par une route souterraine de huit à dix voies.

Le projet de construction le plus cher de l'histoire des États-Unis, le Big Dig, impliquait la construction d'un certain nombre d'autres grands ponts, routes et autres tunnels, dont le port de Boston. Prévu pour ouverture en 1998, le projet a été achevé en 2007, près de 10 ans plus tard. Avec un budget initial de 2,6 milliards de dollars, les dépenses se sont finalement élevées à 14,8 milliards. En raison des intérêts dus sur le financement emprunté, on estime que le coût réel est plus proche des 22 milliards de dollars.

Le trafic s’est accéléré dans le centre de Boston et la ville se trouve en bien meilleur état grâce au projet. Mais emprunter la voie rapide n’est certainement pas un projet économique.

1 | Expansion du canal de Panama

Les glissements de terrain, le paludisme et la véritable misère étaient parmi les délices vécus par l'équipage américain qui a construit le Canal de Panama au début des années 1900. En faisant face à des défis sans précédent et en surmontant des obstacles terrifiants, l'équipe a réussi à terminer ce qui est largement considéré comme l'un des projets de construction de meilleur augure au monde.

Un siècle plus tard, une mise à jour importante a été planifiée pour que le canal puisse servir plus de navires et doubler les trajets de marchandises à destination et depuis l'hémisphère occidental. Le début des travaux a immédiatement fait surgir des tensions et, au début de 2014, une dispute sur le financement a interrompu les œuvres pendant deux semaines.

L'Autorité du canal de Panama et un consortium d'entreprises de construction européennes ont commencé la dispute concernant le responsable d'un dépassement de coût de 1,16 milliards de dollars. C’est uniquement au bout de longues négociations que les deux parties se sont mises en accord sur un financement palliatif afin que les travaux puissent reprendre. Lors de la publication du présent article (2014), l’achèvement de la mise à niveau du canal était prévu d'ici la fin de 2015. Les coûts de construction se sont élevés à 5,3 milliards de dollars (une augmentation accablante totale de 30% sur les estimations initiales), mais - depuis juin 2016 - le canal est en exploitation commerciale.

Précédent Article
Le BIM: Une Définition
Le BIM: Une Définition

Dans l'industrie de la construction, le BIM porte sur le développement et l'exploitation de bâtiments en re...

Prochain Article
Maximisez votre retour sur investissements BIM
Maximisez votre retour sur investissements BIM

Comment maximiser cette valeur ajoutée et tirer le meilleur parti de votre investissement dans le BIM ?

×

Inscrivez-vous aujourd'hui et recevez nos tips et bonnes pratiques !

Prénom
Nom
Téléphone
Société
Oui, j'aimerais recevoir des informations pertinentes et des offres de Trimble.
Je comprends que Trimble peut enregistrer et utiliser les informations que j'ai fournies pour me contacter. Je peux révoquer ce consentement à tout moment. J'ai lu les conditions d'utilisation et accepte la politique de confidentialité.
Merci !
Error - something went wrong!