Une directive déroutante ? LOD

December 14, 2016

Le LOD, ou niveau de développement, est souvent une source de confusion dans les projets BIM.

Dans la plupart des protocoles BIM, vous trouverez le niveau LOD souhaité pendant le projet et à la fin du modèle "tel que construit". Cependant, il est souvent difficile de savoir ce que recouvre un LOD. Pour cette raison, il s'ensuit souvent des discussions sur ce qui doit et ne doit pas faire partie du modèle BIM.

Gestion des informations
L'expression LOD vient des États-Unis, comme le concept de BIM. Elle est souvent interprétée comme Niveau de Détail, mais à l'origine, elle représentait le Niveau de Développement. Il s'agit d'une méthode pour déterminer le montant d'informations dans un modèle. Plus le niveau LOD est élevé, plus d'informations doivent être données et plus elles doivent être spécifiques. Cela n'inclut pas uniquement les dessins, mais également toutes les données paramétriques alphanumériques.

Phases de construction
Le terme LOD est suivi d'un nombre, depuis LOD 100 (ébauche), LOD 200 (conception préliminaire), LOD 300 (conception finale) et LOD 400 (dessins de fabrication) jusqu'à LOD 500 (modèle tel que construit). La conception prête pour exécution se situe à un niveau quelque part entre la conception finale et les dessins de fabrication, et nous avons vu l'émergence d'un nouveau niveau dans les protocoles BIM : LOD 350. En ce sens, le niveau LOD n'est vraiment rien de plus qu'un autre nom pour les phases traditionnelles de conception, construction et gestion, visant à donner des indications sur le type et la quantité d'informations à enregistrer à cet effet.

Confusion
Le terme est vague pour ce dernier point. De plus, le type d'informations attendues à un niveau donné est différent pour chaque discipline (bâtiment, construction et installation). Dans la publication ISSO 109 (Travailler avec BIM), le terme LOD est accompagné d'un exemple de liste détaillée par niveau. Comment déterminer les informations qui sont attendues à tout moment dans un protocole BIM est ainsi illustré. Il est fréquent que, dans un protocole BIM, quelque chose s'exprime seulement par un nombre, mais la signification sous-jacente manque. Cela crée de la confusion.

Collaboration
Le modèle BIM n'est pas une fin en soi, mais un moyen pour gérer, analyser et partager les informations. Les informations qui aident à traduire ensemble une idée en réalité, afin de réaliser et entretenir un immeuble. Ce ne doit pas être un simple exercice de remplissage avec des paramètres (en nombre infini). Au lieu de donner des noms ou d'atteindre un nombre abstrait, il est plus judicieux d'identifier à l'avance les informations qui importent réellement. Pour votre processus, pour les partenaires qui collaborent, et pour les processus ultérieurs au cours de la réalisation et du cycle de vie d'un immeuble. Un numéro LOD peut nous guider, mais nous ne pouvons travailler ensemble que si nous savons réellement ce que nous attendons les uns des autres.

Précédent Article
La réalité virtuelle : l'avenir du BIM ?
La réalité virtuelle : l'avenir du BIM ?

La réalité virtuelle (RV) stimule notre imagination.

Fin des Artices

×

Inscrivez-vous aujourd'hui et recevez nos tips et bonnes pratiques !

Prénom
Nom
Téléphone
Société
Oui, j'aimerais recevoir des informations pertinentes et des offres de Trimble.
Je comprends que Trimble peut enregistrer et utiliser les informations que j'ai fournies pour me contacter. Je peux révoquer ce consentement à tout moment. J'ai lu les conditions d'utilisation et accepte la politique de confidentialité.
Merci !
Error - something went wrong!