3 Défis futurs en matière d'urbanisme

May 3, 2019

Des trottoirs bondés, des klaxons, et des terrasses de cafés prises d’assaut - tous encadrés par les immeubles imposants du centre-ville. Qu'on le veuille ou non, ce sont les images et les sons de la vie en ville. Les centres métropolitains attirent les gens pour de nombreuses raisons : emplois, famille, paysages ou réputation, pour n'en nommer que quelques-unes. Mais, à mesure que la population urbaine s'accumule, les défis associés à la surpopulation font de même.

On estime qu'un peu plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes, et ce pourcentage atteindra 68 % au cours des trente prochaines années.

Les villes offrent une variété d'opportunités, mais aussi une série de problèmes : l'effondrement environnemental, l'inégalité des revenus, l'isolement personnel et bien d'autres se font sentir dans les limites de la ville. Au fur et à mesure que l'urbanisation s'installe, les stratégies d'urbanisation doivent s'adapter. Un grand nombre de personnes seront touchées par les défis suivants associés à l'urbanisme si les changements ne sont pas mis en œuvre rapidement.

 

1. Les ressources limitées

La population mondiale a augmenté trois fois plus vite au cours du XXe siècle qu'au cours de toute l'histoire de l'humanité, passant de 1,5 à 6,1 milliards de personnes en seulement 100 ans. La croissance démographique exige beaucoup de la planète, et il viendra un moment où le nombre de personnes sur Terre dépassera les ressources disponibles. Que l'on veuille le croire ou non, ce moment peut arriver tôt ou tard.

Par exemple, les matières extraites comme les métaux, les combustibles fossiles et les minéraux ne sont pas renouvelables, mais sont essentielles à notre mode de vie moderne. On estime que, dans le monde occidental, les individus épuisent jusqu'à 57 kg de matériaux miniers par jour. Des métaux lourds dans l'électronique aux combustibles fossiles, le mode de vie urbain est fortement tributaire des ressources naturelles.

 

L'effet du changement climatique sur les zones urbaines

Le changement climatique est un impact direct de la surconsommation décrite ci-dessus. Selon la NASA, un groupe de 1 300 experts scientifiques indépendants de tous les pays du monde a conclu qu'il y a plus de 95 % de probabilité que les activités humaines des 50 dernières années aient réchauffé la planète.

Les populations urbaines sont particulièrement vulnérables aux effets imminents du changement climatique. La vulnérabilité dépend de trois facteurs :

  • exposition à des facteurs de stress

  • sensibilité aux chocs

  • capacité de s'adapter

Par exemple, de nombreuses grandes villes sont situées près des côtes, qui sont plus exposées aux impacts climatiques tels que l'élévation du niveau de la mer. Ces zones urbaines sont exposées à plusieurs facteurs de stress, très sensibles aux impacts climatiques, et doivent donc être particulièrement adaptatives aux effets du changement climatique.

 

Pour compenser l'impact environnemental des bâtiments, les chercheurs et les professionnels du bâtiment ont conçu un large éventail de solutions. Découvrez 5 Matériaux de construction inattendus.

 

2. Les inégalités sociales

Au fur et à mesure que la population augmente, la fracture entre les classes augmente également. Une expansion incontrôlée amène un groupe particulier, en chasse un autre et, en fin de compte, fait de la place pour les super-riches. Le système urbain profite à une population socio-économique particulière - ceux qui ont accès à des emplois d'élite peuvent se permettre le coût de la vie élitiste du centre-ville.

Le Redlining- des pratiques de zonage d'exclusion qui privent des groupes spécifiques de logements abordables - continuent de séparer certaines communautés jusqu'à ce jour. Depuis l'urbanisme du début du XXe siècle, le Redlining continue d'influer sur la mobilité financière de certaines populations résidentes.

Selon la National Alliance to End Homelessness, la principale cause au sans domicile fixe est l'inégalité des revenus. Cet organisme a constaté que plus d'un demi-million de personnes sont sans abri chaque année.

Qu'il s'agisse de Redlining ou de quelque chose d'aussi inoffensif que la croissance urbaine, le système urbain a tendance à favoriser une certaine classe. Si rien n'est fait, les villes seront bientôt habitées exclusivement par les riches.  

 

3. Perte de la communauté

Les gens sont attirés par les villes de caractère. Paris, Londres, Berlin et d'autres villes jouissent d'une économie touristique robuste en partie grâce à leur réputation attachante. Un musée remarquable, une cuisine unique, une rue principale à usage mixte - une ville avec du cachet aide à attirer les touristes et la population locale.

Cependant, à mesure que la population augmente à un rythme effarant et que les gens affluent dans les régions métropolitaines, il devient de plus en plus difficile de conserver l'identité d'une ville et de renforcer le sentiment d'appartenance à la communauté.

 

L'importance de la communauté

La communauté est la différence entre une "maison" et un "lieu". Les gens se sentant liés à leur ville sont plus susceptibles de s'engager auprès des entreprises locales, de faire du bénévolat et d'investir dans le bien-être de la population. Ainsi, bien que promouvoir un sentiment d ’« appartenance » puisse sembler intangible - voire idéaliste - il existe un argument commercial pour la communauté.

La communauté aide à distinguer une ville, mais créer une identité de marque ne se fait pas du jour au lendemain. Les gouvernements locaux doivent faire un effort pour promouvoir la collectivité, faute de quoi ils risquent de ne devenir qu'un autre étalement urbain.

 

6 modes de vie alternatifs pour relever les défis de l'urbanisme

Des ressources naturelles aux besoins spatiaux, les zones urbaines ne peuvent supporter le fardeau de la surpopulation si des changements ne sont pas apportés. La culture moderne doit s'adapter aux défis modernes pour rester viable. En réaction, les gens se tournent vers des options de logement plus modestes, et de nombreuses tendances en matière de modes de vie alternatifs ont pris de l'ampleur :

 

  • Tiny houses : Dans un sens, la tendance des petites maisons revient en force. Dans les années 1970, la superficie moyenne d'une maison aux États-Unis était de 165 mètres carrés ; aujourd'hui, elle est de plus de 241 mètres carrés ; les petites maisons sont une réponse à la surconsommation et offrent une résidence modeste pour les modes de vie modestes.

  • Maisons souterraines : Les habitations souterraines peuvent sembler être le fantasme de J.R.R. Tolkien, mais ces domiciles alternatifs sont une réalité dans le monde entier. Les maisons souterraines sont populaires en Italie et en Australie pour leur efficacité énergétique et leur minimalisme spatial.

  • Bateaux fluviaux : Les péniches fluviales aident à libérer des biens immobiliers et à promouvoir la durabilité. Ces bateaux sont habituellement amarrés et sont censés être des résidences permanentes. Cette tendance est populaire dans les pays européens côtiers tels que les Pays-Bas, mais elle a pris de l'ampleur dans le monde entier.

  • Maisons flottantes : Pour en revenir au point précédent, les maisons flottantes sont semblables aux péniches, mais sans moteur et avec une complexité structurelle accrue. Ces structures sont construites sur des bases flottantes qui sont ancrées de façon permanente à un endroit. Les maisons flottantes offrent un style de vie similaire à celui des péniches, mais elles favorisent aussi des relations communautaires durables grâce à leur permanence.

  • Maisons dans les arbres : Ce ne sont pas les cabanes dans les arbres de votre enfance. Les cabanes modernes sont équipées d'électricité, d'Internet et de plomberie. Tout comme les maisons souterraines, les cabanes dans les arbres offrent un mode de vie écologique et durable à ceux qui cherchent à échapper à la vie moderne.

  • Les maisons containers : L'expédition de containers, ou "cargotecture", est une option peu coûteuse, durable et respectueuse de l'environnement. Ces containers sont empilables pour améliorer l'optimisation de l'espace.

 

De manière générale, la réduction des effectifs est une réponse efficace aux défis associés à l'urbanisme. En limitant l'impact sur l'environnement, les individus peuvent exercer un contrôle précis à un niveau microscopique et, au fil du temps, un par un, ces changements de mode de vie contribuent à faire une différence dans la lutte contre les questions d'urbanisme.

Ces options de logement ont-elles un pouvoir durable ? Seul l'avenir le dira. Faites-nous savoir dans les commentaires quelles sont les options de logement alternatives qui, à votre avis, seront adoptées.

 

Restez à jour en tout temps : Abonnez-vous dès maintenant à la newsletter de Constructible sur les tendances et les développements technologiques dans l'industrie de la construction.

Rejoignez la communauté Constructible !

 
Précédent Article
10 Tendances dans le secteur de l'installation jusqu'en 2020
10 Tendances dans le secteur de l'installation jusqu'en 2020

De la chaîne de blocs à la robotique : Découvrez 10 tendances clés qui transformeront la façon de travaille...

Prochain Article
Deux technologies qui façonnent l'avenir du MEP
Deux technologies qui façonnent l'avenir du MEP

Les processus de construction évoluent. Découvrez comment l'automatisation et l’apprentissage automatique a...

×

Inscrivez-vous aujourd'hui et recevez nos tips et bonnes pratiques !

Prénom
Nom
Téléphone
Société
Oui, j'aimerais recevoir des informations pertinentes et des offres de Trimble.
Je comprends que Trimble peut enregistrer et utiliser les informations que j'ai fournies pour me contacter. Je peux révoquer ce consentement à tout moment. J'ai lu les conditions d'utilisation et accepte la politique de confidentialité.
Merci !
Error - something went wrong!