Les 10 tendances BIM dans l'industrie MEP en 2018

June 20, 2018 Jaap Groen

10 bim trends

Entre l'émergence de nouvelles technologies et les tendances 2017 désormais devenues réalités, l'année 2018 promet d'être particulièrement intéressante pour le BIM. Grâce à cette technologie, de plus en plus d’entreprises profitent non seulement de la diminution des coûts grâce à une forte réduction des erreurs mais également d’une augmentation de la productivité en termes de processus. Pour tous ceux qui veulent passer à l’étape supérieure avec leurs projets BIM, voici les 10 tendances clés à suivre cette année : 

1. Construction modulaire et préfabrication

La construction modulaire présente deux avantages majeurs : la réduction des coûts et l’accélération du processus de construction grâce aux modules préfabriqués assemblés en atelier avant même le début de la construction. Les « préfabriqués » se résumaient au départ aux murs et planchers en béton préfabriqués. Mais le préfabriqué englobe désormais un nombre croissant d’éléments MEP. Le module préfabriqué Stabicad for Revit simplifie ce type de flux de travail. Désormais, les ingénieurs MEP peuvent créer leurs dessins en fonction des informations recueillies dans le modèle BIM. Ils intègrent alors toutes les informations et instructions correctes sur les produits pour l’atelier. Cela signifie que les composants peuvent être assemblés rapidement, d’où un flux de travail efficace de la conception à l’installation, en passant par la préfabrication.

2. L’Internet des objets (IoT) :

Depuis quelques années déjà, les thermostats intelligents et les systèmes d'aération intelligents sont la norme dans le secteur MEP. L’intervention sur ce marché de géants de la technologie comme Apple, Google et Samsung renforce cette tendance. Résultat : les maisons et les bâtiments deviennent de plus en plus intelligents.  Mais l’Internet des objets (IoT) va également transformer le travail des installateurs et modeleurs. Citons par exemple les avantages de l’IOT lorsqu'il s'agit de partager des données BIM avec les ateliers préfabriqués, fournisseurs ou modeleurs. Les processus de modelage et de commande deviennent beaucoup plus simples grâce aux applications cloud comme ABB Switch Range Configurator ou Rexel Wholesale Connector. Grâce à l'actualisation permanente des données, vous pouvez dessiner directement en utilisant des produits que vous pouvez immédiatement commander et qui peuvent vous être livrés directement sur le chantier. Bien sûr, cette vision peut vous paraître quelque peu irréaliste pour le moment, mais l’IoT va changer en profondeur le travail des installateurs. 

3. Réalité virtuelle / augmentée

L’année dernière, MEPcontent  avait déjà évoqué l’émergence de la Réalité virtuelle (VR) / augmentée (AR) dans le secteur MEP. La réalité virtuelle vous permet d’examiner des modèles 3D complexes grâce à des lunettes du type Oculus Rift. Si vous souhaitez présenter des projets à un client, cette réalité virtuelle est parfaitement adaptée. Quant à la réalité augmentée, elle fusionne la réalité avec des images virtuelles.  Prenons l’exemple des lunettes Microsoft HoloLens : les intégrer pour conduire des tests sur un chantier ou comme outil de formation semble très prometteur. La réalité augmentée pourrait fortement optimiser la gestion à distance : imaginons simplement un technicien portant des lunettes AR sur un chantier communiquant avec un expert resté au bureau. Pour beaucoup, cette vision reste chimérique. Mais lorsque des produits impliqués dans des projets de construction sont associés à des données correctes, tout est possible. Ne manquez pas les développements de cette technologie visuelle en 2018 car cette année vous réserve encore plus d’applications 4D VR clés. 

4. Commande directe depuis le modèle

De plus en plus d’installateurs réalisent que le BIM est bien plus qu'une offre 3D. Enrichir les modèles 3D avec des données apporte beaucoup plus de valeur à un modèle, pourvu qu'il soit utilisé de manière intelligente.  Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à profiter de la coopération entre les fabricants, fournisseurs et développeurs de logiciels BIM. De nouveaux produits d’ingénierie peuvent désormais être achetés en tant qu’objets BIM, y compris les données actuelles des produits telles que les dimensions et références d'articles. Grâce à ces données, vous pouvez commander les produits directement depuis le modèle. Parmi ces applications, on peut citer MEPcontent Rexel Wholesaler App et le lien entre Stabicad pour Revit et le logiciel ERP Syntess. Deux avantages clés : fin de la duplication du travail et les articles commandés correspondent en tous points aux produits utilisés dans le modèle. 

5. Applications cloud mobiles

Cette tendance de la collaboration dans le cloud qui se traduit par l'utilisation des applications cloud mobiles sur le chantier se poursuivra en 2018. Les données en temps réel issues des processus de conception et de construction peuvent être consultées simultanément par différentes personnes situées à différents endroits.  Il suffit juste d’une connexion Internet. L’application Trimble Connect est un parfait exemple de ces plateformes qui permettent aux partenaires de collaborer dans le cloud, et ce de la phase de conception à la livraison. Les ingénieurs peuvent accéder à des informations pertinentes et actualisées via la tablette, le smartphone, le PC et le casque Microsoft HoloLens. Résultat : partage simplifié des modèles BIM avec le chantier et génération rapide du rapport de chantier pour une collaboration productive.

6. Le BIM sur le chantier : les drones et scanners laser 3D

2018 est une année clé pour optimiser les modèles BIM et les enrichir d’informations précises et actualisées. Citons notamment l’utilisation du nuage de points. Vous pouvez créer un nuage de points en utilisant un scanner laser 3D sur le chantier. Ce scanner contient toutes les dimensions 3D exactes du chantier. Vous pouvez baser votre modèle BIM, par exemple dans Revit, sur ces données. Il s'agit là d'un avantage majeur dans le cadre de projets complexes où il s'avère difficile voire dangereux de mesurer manuellement les composants des projets. En l’associant à des drones de plus en plus utilisés dans les projets de construction, cette technologie s’avère particulièrement prometteuse et garantit une livraison de modèles BIM précis.

7. Solution Pick & Mix ou tout-en-un ?

Aujourd’hui, de plus en plus de produits peuvent être adaptés aux besoins spécifiques des utilisateurs. Cette tendance fait à présent son entrée dans le secteur MEP : les modeleurs peuvent choisir les outils qu'ils souhaitent utiliser. Prenons l'exemple d'un ingénieur qui est principalement impliqué dans l'installation de vannes et n'a donc pas besoin de la version complète d'un pack logiciel cher et complexe. Il ou elle peut alors télécharger les applications nécessaires pour son travail et annuler son abonnement si besoin est. A l’inverse, des packs tout-en-un proposant une combinaison de nombreuses fonctions logicielles sont également disponibles. D'où un large choix pour les ingénieurs qui peuvent accéder à tous les outils. Il s’agit de deux solutions différentes, mais qui présentent les mêmes avantages : les utilisateurs bénéficient d’une plus large gamme d’outils et d’une flexibilité dans le choix des outils les mieux adaptés à leur méthode de travail.

8. Le BIM et l'écologie

Comme chacun sait, le BIM garantit une optimisation de la coopération et de l’efficacité du travail interne. Mais les avantages du BIM en termes de durabilité jouent un rôle de plus en plus important. En prenant en compte les propriétés énergétiques et matérielles dès la phase de conception, les bâtiments peuvent être construits de manière plus écoénergétique. Les avantages sont notables non seulement pendant la phase de construction (grâce au BIM, les constructions modulaires et les préfabriqués peuvent être appliqués), mais aussi pendant la phase opérationnelle. Pendant cette phase opérationnelle, utiliser le bon produit et les bons matériaux peut conduire à des économies considérables en termes de coûts énergétiques et d'émissions CO2. L’économie circulaire est un concept également intéressant, à tel point que des entreprises comme Royal BAM l’expérimentent : entre autres, dans la phase de conception pour simuler toutes les étapes du démantèlement d’un bâtiment et s’assurer qu'un bâtiment peut être démoli ou recyclé avec un minimum d'efforts et de pertes.  

9. Impression 3D

L’année dernière, la technologie d’impression 3D a fait d’énormes progrès dans le secteur du bâtiment. Grâce à cette technologie, longtemps considérée comme un gadget pour les geeks, la première maison a été entièrement imprimée en 3D en 2017. Il ne faut pas négliger le formidable potentiel de cette technologie qui permet de créer des modules de bâtiments extrêmement précis dans un temps relativement court et avec des pertes de matériel minimes. Grâce à des données de projet exactes et un produit numérique précis (par exemple, sous la forme de composants 3D), l'impression 3D peut s'avérer dans bien des cas particulièrement utile dans un processus BIM : entre autres, pour créer rapidement des prototypes à partager avec des partenaires de construction ou pour fabriquer des composants et des matériels préfabriqués. Suivez cette technologie en plein développement. 

10. BIM 4D, 5D et 6D

Pour le moment, très peu d’installateurs se projettent au-delà du BIM 3D. En 2018, cette tendance va changer : quelques entreprises sont déjà en train de passer au BIM 4D, 5D voire 6D. Dans le cas du BIM 4D, nous parlons de la représentation visuelle de la planification en matière de construction. Vous pouvez par exemple y parvenir en utilisant l'application Navisworks d'Autodesk. Cependant, le BIM 5D (calcul des coûts) et le BIM 6D (gestion du cycle de vie) offriront une valeur ajoutée encore plus importante pour les gros projets. Le BIM 5D ajoute deux propriétés au BIM 3D : coûts et matériels. Outre les paramètres de conception standards, des détails tels que la géométrie, l'esthétique et les propriétés acoustiques et thermiques sont désormais intégrés dans un projet. En d’autres termes, les ingénieurs peuvent voir l’impact d’une décision sur les coûts d’une conception dès le début du projet. Le BIM 6D est centré principalement sur le long terme : les données pour la maintenance et la durabilité seront ajoutées au tout début du projet. Grâce à ces améliorations dans les domaines de la collaboration et de l’utilisation des données, les installateurs maximiseront également le retour sur leurs investissements dans le BIM.

Ces tendances BIM pour 2018 sont excitantes, et il est important que le secteur du bâtiment reste à l’affût des nouveautés technologiques dans les années à venir. Avec la montée en puissance de la réalité mixte et de l’IoT, il est plus important que jamais d’adopter ces technologies dans les années à venir.

Sommes-nous passés à côté de quelque chose ? Quelles tendances voyez-vous en 2018 et au-delà ? Nous attendons vos commentaires !

BIM & Design

A propos de l'Auteur

Jaap Groen

Jaap Groen is a BIM specialist and marketer at Stabiplan B.V., a Trimble company offering BIM solutions for the MEP industry. His aim is to provide MEP engineers with the right information to optimize their BIM workflow and ultimately realize better building installations.

Plus d'articles de Jaap Groen
Précédent Article
L’enjeu des vieux bâtiments : entre préservation de la structure existante et constructions durables
L’enjeu des vieux bâtiments : entre préservation de la structure existante et constructions durables

Non, le bâtiment le plus écologique n'est pas forcément le plus récent et le plus grand. En fait, il existe...

Prochain Article
Le point sur les normes BIM dans le monde : votre pays sera-t-il le prochain ?
Le point sur les normes BIM dans le monde : votre pays sera-t-il le prochain ?

Le BIM (Building Information Modeling) devient rapidement la norme parmi les principaux pays. Beaucoup en f...

×

Inscrivez-vous aujourd'hui et recevez nos tips et bonnes pratiques !

Prénom
Nom
Téléphone
Société
Oui, j'aimerais recevoir des informations pertinentes et des offres de Trimble.
Je comprends que Trimble peut enregistrer et utiliser les informations que j'ai fournies pour me contacter. Je peux révoquer ce consentement à tout moment. J'ai lu les conditions d'utilisation et accepte la politique de confidentialité.
Merci !
Error - something went wrong!